Quelques mots sur le viager


Vous cherchez à vous constituer un patrimoine ?

Acheter en viager !

Acheter en Viager permet de devenir propriétaire avec un apport personnel souvent réduit. En effet, le prix, du bien vendu en viager, est converti en deux parties : au comptant le jour de la signature de l'acte authentique chez le notaire (Le Bouquet) et le solde converti en une rente mensuelle indexée tous les ans (le plus souvent sur le coût de la vie). L'achat intéresse ainsi tout type d'investisseurs. Différentes formes de viager existent : vente en viager libre, vente en viager occupé, vente en nue propriété, vente à terme.
Le prix du bien est évalué en fonction du marché de référence diminué de la valeur d'occupation par le vendeur qui peut, ou non, demeurer dans les lieux.

Vous cherchez un complément de revenus ?

Vendez en viager !

Vendre en viager est une solution pour remédier à la réduction du pouvoir d'achat des retraités et futurs retraités, tout en leur permettant de continuer à vivre chez eux (viager occupé dans la majorité des cas). On peut aussi vendre un bien jusqu' alors loué ou inoccupé : cette vente se fera cette fois en viager libre afin de recevoir une rente sans avoir les soucis traditionnels de la gestion locative.

Les différents types de viager :

  1. 1. Le Viager libre

    Le viager libre est rare. Il ne représente que 5% des transactions.
    Le vendeur (crédirentier) ne conserve pas l'usage de son bien.
    L'acquéreur (débirentier) en a immédiatement la libre disposition. Il peut soit l'occuper personnellement, soit le louer et en retirer les fruits.

  2. 2. Le Viager occupé

    Le viager occupé représente la majeure partie des transactions. C'est un excellent investissement à long terme, sans soucis de gestion :
    Le vendeur (crédirentier) se réserve le droit d'habitation pendant toute sa vie durant, assurant à ce titre les charges dites "locatives".
    L'acquéreur (débirentier) n'aura la jouissance du bien qu'à l'extinction du droit d'usage d'habitation soit par la libération du bien par le vendeur (départ anticipé) ou au plus tard à son décès.

  3. 3. La Vente de la nue propriété

    Il s'agit d'une forme de vente permettant au vendeur de demeurer dans les lieux tout en percevant immédiatement le jour de la vente un capital. Ce capital lui permettra éventuellement de réaliser des donations de son vivant au profit de ses héritiers. Fiscalement, la valeur du bien vendu est décotée en fonction de la tranche d'âge du vendeur au

  4. 4. La Vente à terme

    Il s'agit d'une forme de "crédit-vendeur" dont le prix est certain au moment de la vente. Son paiement peut s'effectuer par un versement comptant plus le paiement de mensualités réparties sur un certain nombre d'années déterminant le prix total à payer.
    Ce prix total correspond à la valeur vénale du bien diminué d'un abattement sur le prix, lorsqu'il y a une réserve de jouissance temporaire par le vendeur. Comme dans les opérations viagères, cette mensualité est indexée. On retient pour ce type d'opération l'indice du coût de la construction.

Suzanne Pellissier se tient à votre disposition pour de plus amples renseignements sur le viager.
Contactez-la pour une étude personnalisée en nous téléphonant au 04 76 48 96 04.